Les intérêts du chamanisme sont multiples, et cette tradition est tellement vaste et profonde,
qu’il serait prétentieux de pouvoir résumer son « utilité » en un article de quelques lignes. 

Certes le chamanisme est quelque chose de sacré dans le sens vrai du mot. A savoir que mettre du sacré c’est prendre conscience, que ce que l’on pratique n’est pas commun. Ainsi le chamanisme nous permet d’avoir un rapport sacré avec la Nature, comprendre que cette dernière n’est pas quelque chose de banal, mais plutôt quelque chose de précieux, intelligent, sensible et surtout quelque chose qui n’est pas utilitaire !

Là est la différence entre l’utilité et l’utilitaire : le chamanisme, la Nature sont utiles dans le sens où ils nous permettent de vivre, d’être heureux, en forme, en harmonie etc. En revanche ils ne sont pas utilitaires : un individu ne peut pas se les approprier tels des objets pour en faire ce qu’il en veut etc. Le chamanisme est donc sacré puisqu’il nous rappelle que la Nature n’est pas une chose que l’on peut maitriser, contrôler  et CONSOMMER !

Il est également important de souligner, que même si on observe des rites très complexes dans les tribus, le chamanisme sert avant tout à la survie : se laisser enseigner des lieux de chasse, prier pour que le chasse soit réussie, trouver des remèdes pour guérir la maladie. Le chamanisme a donc une dimension « pratico-pratique », pas de place pour la philosophie ou les grands questionnements de l’humain des sociétés occidentales.

Il est donc important pour moi de s’inspirer du chamanisme, pour retrouver au quotidien

ce lien sacré avec la Nature, qui se trouve tout autour de nous, même en ville !

Il est dommage de devoir partir loin de chez soi et de son quotidien pour avoir à pratiquer le chamanisme. Surtout que cette tradition nous met fortement en lien avec notre identité profonde…fuir notre réalité pour pouvoir pratiquer sa spiritualité génère donc un décalage. Le chamanisme permet de retrouver la guérison dans sa vie, sa famille, son foyer bref son environnement ; il faut donc pouvoir faire venir ces énergies dans ces sphères !! C’est comme si vous alliez faire du ménage dans une autre maison mais que pour votre quotidien vous retournez dans la votre, qui est sale et mal rangée : c’est absurde ! C’est bien  de savoir déconnecter loin de la ville, mais si vous vivez 300 jours par an dans cette dernière il va falloir faire avec.
Voici donc une petite liste non exhaustive de différentes pratiques issues des chamanismes du monde, pour se relier à la Nature et ses énergies.
Bien entendu toutes ces pratiques sont présentées de manière succincte ;  il y a toute une symbolique, une puissance derrière ces pratiques, mais le chamanisme s’expérimente plus qu’il ne s’intellectualise ou s’écrit. Donc ça sera à vous de déceler, percevoir la profondeur qu’il y a derrière ces rituels. C’est pourquoi je ne vous fais pas de promesse de « bien-être » ou de « forme » ou de « vitalité » car seule la Nature sait ce dont vous avez besoin et ce par quoi vous allez passer pour l’obtenir… il n’y a plus qu’à expérimenter pour vivre !

1. Faire un autel

Rien à voir ici avec un autel de religion avec des règles strictes et des divinités particulières. Pas de sacrifice non plus. Il s’agit ici de créer un espace, dans votre maison ou appartement, pour vous relier au sacré de la Nature. Pour cela, prenez une petite table basse, une étagère ou même le sol, avec un carré (rectangle ou rond) de tissus ; ensuite, et bien mettez vos objets préférés, vos trésors, vos pierres, des photos, des fleurs ou des statues. Prendre le temps de faire son autel, de bouger les objets c’est comme si au niveau énergétique vous mettiez en mouvement des forces dans l’univers pour qu’elles viennent vous aider.

L’autel est aussi un lieu pour se recueillir, se connecter aux champs d’énergie subtiles. On peut également passer quelques minutes chaque soir ou matin pour poser des intentions, honorer les phases de la lune, les saisons. Vous pouvez y déposer des offrandes pour la Nature, vos ancêtres ou remercier les énergies qui viennent vous accompagner.

2. Célébrer les lunes et les saisons par des rituels

Ici vous ne trouverez pas de protocoles ! Pour moi il est important que vous créiez votre propre chamanisme avec vos rituels ! L’idée est ici de se remettre en lien avec les cycles de la Nature ou des Astres qui nous influencent dans notre quotidien.

Nos journées se suivent à l’identique, or la Nature bouge sans arrêt, célébrer les différentes phases d’évolution (ou régression) de cette dernière, nous permet de nous resynchroniser avec notre environnement et de moins être chamboulé, par les énergies que l’on prend à contre pied dans notre monotonie quotidienne. De plus ces flux d’énergies sont vraiment très puissants pour notre évolution, et se laisser aller dedans (par des rituels) peut nous permettre de lâcher-prise.

3. Faire une fumigation avec une ou des plantes séchées

Pour nous soutenir dans nos intentions et notre cheminement les plantes sont des précieuses alliées. Elles nous permettent de nous nettoyer, nous recentrer, nous soulager, nous apaiser et autres. Avec la fumigation vous n’allez pas agir sur votre physiquement directement mais sur vos différents corps énergétiques. En brulant la plante vous allez activer son esprit, qui travaille depuis les mondes subtils sur votre corps éthérique. Cela peut bien sur avoir un impact sur votre corps physique par la suite.

Voici quelques plantes et leur propriété, encore une fois c’est une description succincte, chaque esprit pouvant agir différemment selon la personne et le besoin, et gardez en tête qu’un esprit est difficilement résumable en quelques mots.

 

  • Sauge blanche : purification, clarification

  • Cèdre : puissance

  • Cade : nettoyage

  • Fleurs d’oranger : joie, douceur, tendresse

Attention cependant, à ne pas tomber dans l’excès de « purification », j’en parle dans l’article, « une autre approche de la purification« 

4. Se relier à l’esprit d’une plante dehors

On passe trop souvent à côté d’arbre, buisson, fleurs ou autres végétaux sans prendre le temps de le regarder. Non, pas ce regard-là, pas avec vos yeux physiques. Regarder avec votre regard intérieur, votre part intuitive, ce que l’on appelle le « 3ème » œil. Il s’agit de prendre contact intérieurement avec une plante, voir comme celle-ci communique avec vous. Est-ce par image ? Sensation ? émotion ? Pensées ? Tentez l’expérience, au moins une fois par mois !

Dans un jardin, sur votre balcon, en forêt ou dans un parc ; prenez le temps de vous poser quelques minutes en vous recentrant sur vos respirations. Ouvrez les yeux et regardez la végétation autour de vous, tout en gardant le lien avec vos ressentis, votre voix intérieure. Vous pouvez alors vous sentir « appelé » par une plante. 

Une fois que vous êtes en lien avec la plante, laissez-la vous enseigner sur comment elle perçoit le monde, comment elle peut vous soigner. A la fin pensez à remercier la plante.

5. L’appel aux directions

Voici un rituel qui permet une très grande reliance à la Nature. Plus précisément il permet de relier aux différentes directions : l’Est, le Sud, l’Ouest, le Nord, le bas/la Terre, le haut/le Ciel. Cette « cérémonie » se retrouve dans beaucoup de traditions avec leurs codes, leurs règles et leurs symboliques. On peut alors retrouver des correspondances selon les traditions : pour le nord tel élément, tel animal ou telle notion, pour le sud il y en a d’autres etc. Je ne vais pas vous donner ici les différentes symboliques car elles sont aussi nombreuses  que les traditions sacrées, il n’y a donc pas de vérité à prendre à la lettre.

Il s’agit plutôt de vous faire comprendre en quelque mot l’intérêt de pratiquer l’appel aux directions. Cette pratique permet d’appeler à soi, et de se mettre en lien avec différentes énergies de la Nature. Elle permet également de prendre place dans la grande trame du vivant. Le fait d’appeler les différentes directions, vous recentre  et pose les énergies  ou un cadre pour travailler.

L’appel aux directions a ainsi plusieurs vertus : faire le plein d’énergie et de vitalité, appeler de l’aide pour une situation, dynamiser un lieu, honorer un lieu, honorer une saison.

Vous pouvez le faire de différentes manières : en chantant, en dansant, en nommant chaque direction et ce que vous associiez à ces dernières, comme pour appeler les énergies, en silence, en visualisation, assis, debout, couché. Bref il n’y a pas qu’une unique manière de le faire.

Au début vous ne serez peut-être pas à l’aise avec toutes les directions, certaines vous laisseront de marbre ou en difficulté. Plus vous pratiquez plus vos symboles grandiront en richesse et puissance. Chaque direction est comme un « Maître », un enseignant pour vous, il faudra donc prendre le temps de suivre chaque enseignement. Encore une fois je ne fais que poser des idées, à vous d’expérimenter et de développer.

Si vous désirez approfondir ces différentes pratiques chamaniques et en découvrir d’autres,
je vous propose l’accompagnement collectif à distance « Chamanisez-vous » !